Allice - Élevage - Innovation - Service - Le gène de l'innovation est en nous
> Actualités
Actualités

Toute l'actu d'Allice

  • 26 janvier 2020

    Le travail en élevage. Idele veut « renforcer l'attractivité du métier pour pérenniser l'installation »

    Déléguer, simplifier et rationaliser les tâches via des collectifs de travail ou des équipements permet d'améliorer les conditions de travail. (©Terre-net Média)

    À l'heure où le renouvellement des générations en élevage devient de plus en plus difficile et où ce secteur, plus globalement, peine à trouver de la main-d'oeuvre, l'Institut de l'élevage Idele se penche sur ce qui semble expliquer principalement le manque d'attractivité du métier et le déficit d'image dont il souffre : la charge de travail et les contraintes liées aux productions animales. Objectif : mieux les prendre en compte dans les projets d'installation et même avant, dès la formation, afin d'optimiser un facteur de production aussi important que le cheptel ou le matériel : le bien-être au travail des éleveurs. Ne mérite-t-il pas en effet autant d'attention que celui des animaux ?

  • 25 janvier 2020

    Les couverts végétaux au service du troupeau

    Mathieu Clochard a identifié deux conditions principales de réussite : des mélanges d’une dizaine d’espèces et un délai de semis après moisson le plus court possible, idéalement entre 24 et 48 heures. - © Chloé Poitau

    Économie de fourrage, bonne santé des animaux : la technique des couverts végétaux, pilier de l’agriculture de conservation des sols (ACS), offre de multiples avantages pour l’élevage.

    L’agriculture de conservation des sols (ACS), Mathieu Clochard s’y est mis progressivement. Après un automne 2012 pluvieux, l’éleveur de brebis et de vaches allaitantes décide d’arrêter le labour pour limiter l’érosion. Deux ans plus tôt, il avait débuté les couverts d’été pour faire pâturer ses bêtes, sous le regard incrédule de ses parents, en Gaec avec lui.

  • 25 janvier 2020

    L'annotation des génomes animaux domestiques made in France

    Schéma montrant la démarche expérimentale suivie pour les travaux de ce papier. ©INRAE

    Annoter le génome d'une espèce d'intérêt, c'est établir le rôle des différents éléments de celui-ci. Cette cartographie fonctionnelle permet ensuite de mieux comprendre les liens entre les gènes et les phénotypes (1). Des chercheurs d'INRAE ont lancé le projet pilote français FR-AgENCODE afin d'enrichir l'annotation du génome de quatre espèces animales d'élevage (vache, poule, chèvre et porc). Les résultats de ce travail, parus le 30 décembre 2019 dans BMC Biology, permettent d'améliorer la connaissance du fonctionnement des génomes de ces espèces, et contribuent aux objectifs de l'initiative internationale FAANG ("Functional Annotation of Animal Genomes") (2).

  • 24 janvier 2020

    [Agribashing] Le salon international de l’Agriculture 2020 sous le signe du dialogue

    Salon de l'agriculture affiche vache charolaise

    A l’heure de l’agribashing, l’édition 2020 du Salon international de l’agriculture fait résolument le choix de l’ouverture avec son slogan « l’agriculture vous tend les bras ». Ouverture au dialogue, mais aussi ouverture à l’emploi car le secteur propose des emplois dans tous les secteurs et à tous les niveaux de formation, du CAP au Bac+5.

  • 23 janvier 2020

    Portrait : une passion tenace pour les moutons

    Gaëtan Audoin, installé depuis septembre 2018 et Jacques Léridon, le cédant. Ils sont entrés en contact à l'occasion d'un Farm dating de la Chambre d'agriculture de Maine-et-Loire. - © AA

    Gaëtan Audoin, 2ème prix à l’installation JA 2019, est installé à Nyoiseau (Maine-et-Loire) où il élève brebis, vaches limousines et développe la vente directe. Son exploitation, le jeune éleveur l’a trouvée grâce à un Farm dating de la Chambre d’agriculture.

  • 22 janvier 2020

    Agriculture. Le colostrum, un lait qui vaut de l’or

    Florian Denorme, éleveur laitier à Vacognes-Neuilly (Calvados), participe à la collecte de colostrum. Comme 250 éleveurs bas-normands | OUEST-FRANCE

    La coopérative Prospérité fermière Ingredia étend la collecte du colostrum – le lait des vaches qui viennent de vêler – à la Normandie et offre ainsi un complément de revenu pour les éleveurs.

  • 21 janvier 2020

    La médiation s’impose dans l'agricuture bretonne

    Un bilan d’activité d’Agri médiation Bretagne très suivi, le 7 janvier dernier à Noyal-Pontivy

    Sortir du conflit et renouer le fil du dialogue rompu entre agriculteurs d’une même ferme, c’est tout l’enjeu d’Agri Médiation Bretagne. Opérationnelle depuis plus d’un an, la cellule de médiateurs bretons, tous agriculteurs et formés, opère en toute neutralité et confidentialité dans les quatre départements bretons. Bilan.

  • 21 janvier 2020

    A l’agnelage, la position en siège est à risque

    Une astuce pour vérifier la position de l’agneau : les pattes avant forment un U et les pattes arrière un Z, ce qui est facilement identifiable à l’intérieur de la brebis. - © L. SAGOT

    Lors de la mise-bas, la présentation arrière de l’agneau est toujours une position à risque. 

    Si les deux pattes sont dépliées (onglons à l’envers), l’agneau est engagé doucement par l’opérateur jusqu’à voir les jarrets. Puis il est extrait rapidement. Mais parfois, on ne trouve que la queue et les pattes repliées à l’intérieur (voir schéma avec une astuce pour indentifier les pattes arrière des pattes avant).

  • 20 janvier 2020

    L'Inra devient l'Inrae avec un "e" pour environnement

    Dévoilement plaque Inrae

    C'est fait. L'Inra (Institut national de recherche pour l'agriculture) est désormais devenue l'Inrae. Un E rajouté pour Environnement. Née le 1er janvier 2020 de la fusion de l’Inra et d’Irstea (Institut national de recherche en sciences et technologies pour l'environnement et l'agriculture), l'Inrae, présent dans la technopole avec l'Institut Sophia Agrobiotech (200 personnes), se présente comme un nouvel acteur majeur de la recherche et de l’innovation en agriculture, alimentation et également en environnement, un des grands défis à relever aujourd'hui.

  • 19 janvier 2020

    Quatre agricultrices qui ont de l’énergie à revendre

    Quatre agricultrices qui ont de l’énergie à revendre

    Elles s’investissent sur leur exploitation en particulier et pour l’agriculture en général : créer une nouvelle marque, développer une filière ou œuvrer pour changer les lois sont des défis qu’elles ont relevés. Retrouvez quatre témoignages, publiés par Pleinchamp en 2019, d’agricultrices ayant de l’énergie à revendre.

  • 18 janvier 2020

    Noms de vaches et taureaux. 2020 : l'année de la lettre R pour nommer veaux, chèvres, brebis, chiens, chats

    Vous avez d'autres idées de noms en R pour 2020 ? Mettez-les en commentaires ! (©Terre-net Média)

    2020 est l'année des noms commençant par la lettre R pour les veaux, chèvres, brebis, chiens, chats... sauf pour les chevaux dont c'est l'année du K. Voici quelques exemples afin d'éviter de vous creuser trop la tête.

  • 18 janvier 2020

    Le concours d'idées est lancé auprès des écoles d'agriculture, d'agronomie et vétérinaires !

    Affiche

    Le règlement et les inscriptions du concours d’idées « Imagine l’élevage de veau de boucherie de demain » sont téléchargeables ci-dessous. 

  • 17 janvier 2020

    Charolaise, la star des allaitantes.

    Photo : Salon de l'Agriculture

    « Une tête courte, un museau large avec une bonne barre de coupe, de belles cornes arrondies revenant parfaitement vers ses yeux en forme de croissant autrement appelées cornes cabettes (pour les initiés), un dos large et musclé, des cuisses épaisses. […] Très maternelle, elle vêle avec régularité une fois par an. »

  • 17 janvier 2020

    Hackthon Pastoral

    Arnaud Lardé

    La rencontre entre les bergers et le numérique au Salon international de l'Agriculture - Paris, 21-23 février 2020.

  • 10 janvier 2020

    Naissance d'INRAE, nouvel acteur majeur de la recherche et de l'innovation en agriculture, alimentation et environnement

    Naissance d'INRAE, nouvel acteur majeur de la recherche et de l'innovation en agriculture, alimentation et environnement

    INRAE, l’institut national de recherche pour l’agriculture, l’alimentation et l’environnement, est né le 1er janvier 2020 de la fusion de l’Inra et d’Irstea. INRAE devient par sa taille et l’étendue de ses domaines de recherche le premier organisme de recherche spécialisé au monde en agriculture, alimentation et environnement. 
    Il a été lancé officiellement ce jour par Frédérique Vidal, Ministre de l’Enseignement supérieur, de la Recherche et de l’Innovation et Didier Guillaume, Ministre de l’Agriculture et de l’Alimentation, aux côtés de Philippe Mauguin, Président directeur général d’INRAE.