Allice - Élevage - Innovation - Service - Le gène de l'innovation est en nous
Taurellier

Entretient les animaux, les nourrit et les pare pour la récolte

Taurellier

Taurellier
taurellier

Amour des animaux et respect des procédures

« Nous faisons un métier avant tout très physique » : quand ils présentent leur profession, tous les taurelliers souligneront cet aspect de leur activité. Évidemment, c'est au travail en salle de monte que l'on pense immédiatement. Deux fois par semaine, les taureaux sont amenés à donner leur semence au cours d'une opération qui ne supporte pas l'approximation ou le laisser-aller. Une attitude qui serait incompatible avec la force et les 800kg des donneurs!

Pour chaque prélèvement, le taurellier amène le donneur auprès du boute-en-train (un bœuf, car une vache ne supporterait pas le poids des taureaux). Il veille en général à provoquer deux vagues d'excitation – deux fausses-montes - avant de présenter un vagin artificiel devant le pénis du donneur et de recueillir son sperme. L'instant est particulièrement délicat car, tout au long de l'opération, le taurellier doit surveiller l'équilibre des bêtes : les chutes sont un danger permanent.

Mais ce métier, exercé en centre d'élevage, dans des instituts de recherche ou dans des coopératives spécialisées, réclame, tout au long de l'activité, une bonne résistance physique. Le taurellier, comme tous les éleveurs, entretient les box des animaux, les nourrit et les pare.

Ces professionnels, au moins titulaires d'un BEP ou d'un CAP agricoles en production animale, doivent également se montrer particulièrement vigilant sur l'état des bêtes qu'ils mènent lors des soins quotidiens pour détecter immédiatement un signe de maladie et connaître parfaitement leur comportement afin de maîtriser totalement les opérations de récolte. Les taurelliers doivent aussi respecter scrupuleusement les procédures sanitaires, les traitements vétérinaires et les consignes données pour les prélèvements.

Enfin, ils doivent savoir travailler en équipe, être disponibles et communiquer leurs observations sur les animaux.

Crédit photos : Sylvain Duthel, taurellier  au centre de production de Brindas (Rhône) depuis 1992. Crédit Alice BERTRAND

Lire aussi

Il n'y a pas de formation type pour se former au métier de taurellier. Les formations qui existent diffèrent d'une taurellerie à une autre en fonction des besoins et des spécificités propres à chacune. Cependant, l'ANFEIA, l'organisme de formation d'Allice, propose une formation pour :

Zoom métier : taurellier

Découvrez le métier de taurellier