Allice - Élevage - Innovation - Service - Le gène de l'innovation est en nous
Santé et résistance aux maladies

Sécurité sanitaire et bien-être animal

Sélection génétique et résistance aux maladies

Puce Labogena
sélection génétique

Pour améliorer la résistance naturelle aux maladies

La résistance aux maladies, ou plus généralement la capacité des animaux à ne pas tomber malade, représente un objectif majeur sur le plan sanitaire et vis-à-vis du bien-être animal. Par exemple, une résistance naturelle aux mammites offre le double avantage de limiter l'utilisation de médicaments et apporte un confort évident à l'animal.

Il existe des différences génétiques naturelles entre animaux pour la résistance à des maladies spécifiques ou pour la tolérance aux infections. Chez les bovins on a observé ces différences génétiques pour la résistance à des pathologies telles que la fièvre aphteuse, la leucémie, la mammite ou la tuberculose.

Vers une meilleure résistance aux maladies

Avec suffisamment d’informations, on peut mettre en place des programmes de contrôle ou de sélection basés sur la résistance aux maladies. La connaissance du statut des animaux porteurs ou non, est la base d’un programme de gestion d’une anomalie, soit pour sa maîtrise dans le temps en évitant les accouplements à risque, soit par l’éradication complète en évitant systématiquement de sélectionner les animaux porteurs.Cependant la sélection ne sera probablement jamais le seul outil utilisé pour lutter contre les maladies. En effet, il faut l'intégrer aux outils de contrôle existants, tels que la prévention, les interventions vétérinaires, l’alimentation…

La génomique a rendu plus aisée la recherche des causes génétiques des anomalies en utilisant les méthodes de détection de QTL. Les puces de génotypage haut débit offrent de nouvelles possibilités pour localiser les gènes en cause. 

Sélection génétique

Quel en est l'intérêt ?

  • sélection génétique des animaux d'élevage

  • sélection génétique des animaux d'élevage